2012 (Pilot Project)

L’industrie automobile coréenne file à toute vapeur

La NEOS III de Hyundai. 100% coréenne 
Plutôt avant-gardiste pour une 2005, n'est-ce pas?

Plutôt avant-gardiste pour une 2005, n’est-ce pas?

Alors que les derniers jours de 2012 s’envolent, parions que Chung Mung-Koo et Hyoung-Keun Lee, présidents directeurs généraux des compagnies d’origine coréenne Hyundai et Kia Motors respectivement, n’hésiterons pas à sabrer un grand cru pour l’année 2013.

En effet, ils ont de quoi sourire lorsque le magazine Wired annonce que: “lorsqu’on parle des automobiles, la Corée est le nouveau Japon”. La presse mondiale est unanime: les ventes de véhicules coréens ont explosé à la même façon que les téléchargements de Gangnam Style cette année et le futur s’annonce tout aussi lucratif non seulement pour les géants Kia et Hyundai mais aussi pour toute l’industrie automobile coréenne.

Cinquième plus grande productrice d’automobiles au monde, la Corée a longtemps eu des fonctions subalternes au Japon et aux États-Unis depuis ses débuts au milieu du 20e siècle. Mais avec le temps et quelques coups de pouce législatifs du gouvernement coréen comme le “Automobile Industry Promotion Policy” en 1962, les premières voitures entièrement faites en Corée ont commencé à voir le jour en 1975 avec l’arrivée de la Hynudai Pony.

L’industrie automobile coréenne a donc travaillé d’arrache-pied pour faire sa place aux côtés des voitures japonaises et allemandes et, depuis le début des années 1990, ne cesse de prendre de l’ampleur grâce à ses prix compétitifs et sa tradition de qualité.

Amateurs de ces bons rapports qualités-prix, les Canadiens raffolent tant des voitures coréennes qu’elles constituent près de 30% des importations au pays, dominant toutes les autres marchandises. Et le phénomène n’est pas prêt de s’arrêter. En novembre dernier, les vedettes des prix de l’auto canadienne de l’année du maintenant fameux Testfest furent majoritairement les coréennes de Hyundai avec ses intemporelles Accent et Elantra dans la catégorie des voitures économiques.

Le Toronto Star nous rappelait d’ailleurs cette semaine que les Canadiens ne sont pas les seuls à nourrir l’expansion du marché automobile coréen: Hyundai et Kia ont connu une hausse de 14% de leurs ventes en Europe et de 12% aux États-Unis. Le secret? Un bon réseau de service à la clientèle et une soif de toujours améliorer le design et la qualité du produit, répond l’administration de Hyundai.

Curieux d’en apprendre plus? Voici quelques pages qui pourraient vous intéresser:

Cinq nouveaux modèles de voiture coréennes à surveiller: http://www.nzherald.co.nz/motoring/news/article.cfm?c_id=9&objectid=10834008

Le paradoxe: l’élite coréenne se tourne plutôt vers les voitures luxueuses importées: http://www.thestar.com/business/article/1304554–in-south-korea-car-sales-go-gangnam-style

Qui a dit que la Corée faisait seulement des voitures économiques? Voici quelques modèles pour vous mettre l’eau à la bouche: http://www.advancedtechnologykorea.com/6246

À la recherché de voter prochaine voiture?: http://www.thetruthaboutcars.com/2011/11/best-selling-cars-around-the-globe-south-korea-sticks-to-local-models/

2 replies »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s