2017 ARTICLES BY TOPIC

Ma nuit au temple

DSCN3218 (1)Si je vous proposais de passer la nuit dans un endroit où vous devez dormir à même le sol, faire la vaisselle après chaque repas, et vous lever à 4 h du matin pour faire des prosternations? C’est pourtant le séjour auquel je me suis inscrite de mon plein gré au temple bouddhiste Hwagyesa, tout près du centre-ville de Séoul. Après cet article, vous verrez que j’ai bien toute ma tête.

Premier jour

Je suis arrivée à pied en début d’après-midi, passant l’arche colorée du temple qui nous invite à laisser la vie mondaine de la ville derrière. Le coin est paisible et boisé. Ça commence bien. Une gentille dame m’amène à ma chambre qui ne contient rien d’autre que des couvertures, une théière et des vêtements confortables. L’horaire et les règlements du temple s’y trouvent aussi, avec une phrase sur laquelle je devrai méditer pendant mon séjour: « Qui suis-je? ».

Peu portée sur les élans existentiels, je flaire le piège. Dans quoi me suis-je embarquée? Je décide de jouer le jeu.

IMG_20161026_160324L’horaire du séjour est bien orchestré. Après un tour des lieux et quelques explications sur la manière d’y déambuler, nous faisons fait la connaissance d’un moine bouddhiste… une femme! Nous la suivons le temps d’une marche méditative dans la montagne. Ça fait du bien.

 

DSCN3225

Du sommet, on peut voir Séoul qui se dessine au loin, mais on se sent déjà ailleurs.

Notre groupe est composé de gens de tous âges et de tous pays confondus. Je suis rapidement rassurée. Ici, on ne cherche pas du tout à vous convertir. On mise plutôt sur la découverte des pratiques bouddhistes et l’échange entre les participants et les résidents du temple.

Vient ensuite une leçon de méditation d’une heure, qui se répètera également le lendemain, à mon grand malheur. C’est évidemment ce moment précis qu’a choisi tout mon corps pour me gratter. J’en garde un agréable souvenir.

Si je ne suis pas faite pour la méditation monastique, je me suis parfaitement adaptée à ses repas. Oubliez la nourriture de jeûne. Les moines nous font gouter à ce que la nature a de meilleur. Les repas sont sains et respectueux de la vie sous toutes ses formes. Mais attention, la pratique bouddhiste veut que l’on mange le contenu de son bol jusqu’au dernier grain! Une façon de plus de respecter la nature et ceux qui ont contribué au repas.

Avant d’aller au lit (façon de parler), on se prépare avec sérieux à la cérémonie bouddhiste du lendemain. Après les chants du soir, on se couche, non sans une certaine fébrilité.

IMG_20161026_160033

Deuxième jour

Je me lève. Il est 4h du mat’. Il fait encore noir quand je prends place dans le temple pour le chant du matin. Les moines entrent un à un en silence. La scène a quelque chose de mystique. Un gong retenti. La cérémonie se déroule sous nos yeux endormis.

Vous ne me croirez pas, mais j’ai particulièrement aimé faire les 108 prosternations, selon la technique apprise la veille. Cette leçon d’humilité pour le moins sportive nous permet de faire le point (108 fois plutôt qu’une!) sur nos actions et de réfléchir à la personne que nous souhaitons être. Les jambes encore tremblantes, nous passons aux dernières activités prévues à notre séjour, comprenant un atelier d’écriture sacrée et une charmante discussion autour d’un thé avec un moine.

Contrairement à ce que je pensais, le bouddhisme n’est pratiqué que par environ 15% de la population coréenne. Vous pouvez par contre faire votre choix parmi une grande variété de séjours offerts dans les plus belles régions de Corée.

IMG_20161026_155647

Avez-vous vécu une expérience similaire? Vous aimeriez essayer?

 

Bonjour-8

4 replies »

  1. L’histoire ne nous dit pas si le sol était confortable pour dormir, mais à la lumière de ce beau texte, on peut imaginer que ton état d’esprit concordait tout à fait avec ces moments de plénitude. Pour répondre à ta question… quand est ce qu’on part?

  2. Les bouddhistes sont-ils végétariens ou végétaliens? Personnellement, c’est une religion qui me parle en raison de son immense respect pour tous les êtres vivants. Et je ferais l’expérience avec beaucoup de curiosité et d’intérêt… beau reportage! xxx

  3. Bonjour Marie, j,aime beaucoup ton reportage, mais je reste sur mon appétit. Tu poses la question “qui suis-je au début “, mais j’aimerais savoir si tu sais maintenant qui tu es?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s